Tour de France - Le prometteur sprinteur Kittel

Kittel tour de france 2013

Le Tour n'est pas fini. Y compris pour les sprinters. Il leur reste encore au moins deux réelles chances de victoire, à Saint-Amont-Montrond vendredi puis le dernier jour (soir) sur les Champs. Ce n'est donc pas encore l'heure du bilan. Mais quand même. En l'espace de 48 heures, de Saint-Malo mardi à Tours jeudi, Marcel Kittel s'est imposé comme l'incontestable numéro un dans cet exercice sur ce Tour 2013. Avant le début de cette deuxième semaine, les quatre sprints massifs avaient été enlevés par quatre coureurs différents. Le sprint cherchait encore son maitre. Il l'a. Kittel l'est d'autant plus qu'il a battu Cavendish à la régulière, sans la moindre discussion possible, jeudi, à Tours. Sa puissance a pris le pas sur la vélocité de Cavendish, lâché un poil trop tôt pour tenir jusqu'au bout. Il y a comme de la passation de pouvoir dans l'air lors de cette 100e édition. Attention, Cavendish est loin, très loin d'être fini. Mais jamais depuis son explosion sur le Tour 2008, il n'avait trouvé une concurrence aussi féroce. Kittel est un énorme client et il est jeune. Du coup, la chasse au record du Cav', lancé à la poursuite d'Eddy Merckx et ses 34 victoires d'étapes, risque d'être beaucoup plus complexe que prévu.

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×