Tennis - ATP - Rome : Nadal au demi - finale

Nadal Rome 2013

Une nouvelle fois David Ferrer a opposé une brave résistance face à Rafael Nadal. Mais l'issue du combat est une nouvelle fois la même avec une victoire du natif de Manacor (6-4, 4-6, 6-2).L'histoire va commencer à être pénible pour David Ferrer. Comme la semaine dernière à Madrid il a offert une belle résistance aux coups de boutoir de Rafael Nadal. Mais comme la semaine dernière, c'est le taureau de Manacor qui est sorti vainqueur du duel (6-4, 4-6, 6-2). Et comme la semaine dernière, Ferrer pourra longtemps ruminer les occasions perdues. Face à un Nadal encore éprouvé par sa lutte de la veille face à Gulbis (2h37), Ferrer entamait le match avec la bonne tactique. Il fixait Nadal côté revers pour s'ouvrir le court côté coup droit. Surtout, il se montrait plus agressif que son adversaire en jouant dans le court. Nadal en était contraint à réaliser des coups d'exception en bout de course. Surtout Ferrer pourra regretter de n'avoir converti aucune de ses 6 balles de break (réparties sur trois jeux de service adverse) quand Nadal bonifiait sa seule occasion et empochait le set dans la foulée.

On pouvait alors craindre que le coup ne soit trop fort pour le moral de Ferrer. C'était sans compter avec une nette baisse de régime de Nadal. Après un double break, Ferrer menait 4-0 et se montrait plus fringant que jamais. Mais, on le sait, Nadal n'est jamais plus dangereux que le dos au mur. Mettant de plus en plus de poids dans ses coups, il imprimait un rythme nouveau à la rencontre. Toujours friable, Ferrer se faisait des frissons en concédant le break alors qu'il servait pour le set (5-4). Mais il se reprenait immédiatement pour égaliser à une manche partout au terme d'un point extraordinaire. Un nouveau match était-il lancé ?

Pas vraiment, en fait. Nadal s'était refait une santé et mettait toujours plus d'intensité dans ses coups. Un double break lui permettait de mener rapidement 4-1. Même si l'opposition proposée par Ferrer ne faiblissait pas, Nadal avait fait le coup de force. Les 13 balles de break qu'il avait sauvées (sur un total de 16 obtenues par Ferrer) ont largement pesé dans la balance pour arriver à une seizième victoire de rang sur terre battue face à Ferrer. La question est maintenant de savoir si Nadal aura retrouvé de la fraîcheur pour affronter Berdych, tombeur de Djokovic.

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×