CHOC : Dopage-Maria Sharapova aurait menti

TENNIS - Pour justifier son contrôle antidopage positif en début d'année, la joueuse a expliqué "lundi en conférence de presse ignorer que le meldonium, qu'elle utilisait depuis 10 ans, venait de passer dans la liste de produits prohibés. Problème, selon The Times, Maria Sharapova était au courant de ce récent changement, puisque l'Agence mondiale antidopage l'a avertie à plusieurs reprises."

Sharapova savait que le meldonium allait être interdit

sharapova

Le détail qui fait mal. Si certains ont pu être touchés par l'émotion et le courage de Maria Sharapova venue affronter la presse puis ensuite croire à la thèse de "l'ignorance" et de "l'erreur" concernant l'usage du meldonium considéré comme un produit dopant depuis le début de l'année, les dernières révélations du Times risquent de les décevoir.

Car si effectivement la mise à jour de cette fameuse liste de produits prohibés semblait pouvoir piéger des athlètes habitués depuis longtemps à utiliser tel ou tel médicament (la Russe prenait par exemple ce modulateur hormonal et métabolique depuis 10 ans, quand il était encore autorisé), c'était sans compter sur le fait que l'Agence mondiale antidopage (AMA) travaille de concert avec les différentes fédérations sportives.

"Tout le monde est au courant depuis le 30 septembre au plus tard"

Ainsi, le vénérable quotidien anglais nous apprend ce mercredi que l'ex-n° 1 mondiale a reçu trois avertissements de la Fédération Internationale de Tennis et deux de la part de la WTA. Des mises en garde qui ont été envoyées bien avant que Sharapova ne soit contrôlée positive...

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×