Le rugbyman Jerry Collins meurt pour sauver sa fille

En juin dernier, le joueur de rugby international Jerry Collins trouvait la mort avec son épouse dans un effroyable accident de la circulation sur l'A9. A bord, sa fille Alya, 3 mois, s'en sortait grièvement blessée mais en vie. Certainement grâce au courage de son père.

Selon toute vraisemblance, c'est Jerry Collins lui même qui a sauvé sa fille dans l'accident qui lui a coûté la vie ainsi qu'à son épouse

L'accident avait été aussi spectaculaire que dramatique. Le 5 juin dernier, le rugbyman international Jerry Collins, ex-All Black et engagé à Narbonne, trouvait la mort avec son épouse sur l'A9, à hauteur de Béziers, dans un accident contre un bus.

Leur petite fille de 2 mois au moment du drame, Alya, s'en sortait miraculeusement. La petite était quand même restée dans le coma plusieurs semaines mais elle est aujourd'hui sortie d'affaire, comme on avait pu le voir sur des photos postées sur les réseaux sociaux par l'entourage de la famille Collins venu la visiter.

Selon les premiers éléments de l'enquête auxquels le NZ Herald a pu avoir accès, le corps de l'ancien international néo-zélandais a été retrouvé sur celui de sa fille, sur la banquette arrière.

D'après le rapport de police, le couple et leur enfant étaient partis vers 2h20 du matin d'une soirée organisée en l'honneur de l'ancien joueur Henry Tuilagi, à Canet-en-Roussillon.

En chemin, Alana Madill, la compagne de Jerry Collins, se serait endormie au volant et aurait perdu le contrôle du véhicule. La voiture aurait alors dévié de sa trajectoire et heurté la barrière centrale de l'autoroute.

Endormi lui aussi, le rugbyman aurait alors été réveillé par le choc, et se serait jeté sur le siège arrière où se trouvait sa fille pour la protéger de l'impact.

Un acte de bravoure qui a sauvé la vie du bébé, au moment où le véhicule était percuté par un bus. La petite Ayla est aujourd'hui avec les membres de sa famille au Canada.

 

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×