Les rapports sexuels augmentent-ils les risques de blessure ?

cristiano ronaldo blessé

Dans le club de Naples, les joueurs sont privés de rapports sexuels pendant les deux jours précédant chaque match. Pour le médecin du club, ce serait la meilleure manière de préserver l'intégrité physique de ses footballeurs. Info ou intox? Pour le savoir, Chronofoot a interrogé le Dr Volante, médecin du sport à l'INSEP. 51 joueurs forfaits pour blessure à Naples la saison dernière. 184 à la Roma, 188 à l'Inter Milan, et 260 à l'AC Milan. Pour le médecin du Napoli Alfonso De Nicola, le faible nombre de pensionnaires à l'infirmerie s'explique par une règle primordiale : "Il faut surtout prévenir les blessures", a-t-il confié au Corriere del Mezzogiorno. Pour ce faire, il a indiqué toute une liste de conseils : "Il faut manger toujours aux mêmes horaires, manger des aliments bio, ne pas boire d'alcool, dormir suffisamment, ne sous-estimer aucune anomalie musculaire. Les joueurs doivent également éviter les rapports sexuels pendant les deux jours qui précèdent chaque match. Pour nos joueurs, c'est une règle". Si ce dernier conseil peut paraître surprenant au demeurant, cela permet "d'éviter les déchirures, les contractures, ou les inflammations musculaires". Est-ce vraiment efficace?

L'avis d'un médecin français  Les statistiques confirmeraient la recette secrète du docteur napolitain : l'absence de rapport sexuel minimiserait le risque de blessure. Pour en avoir le cœur net, Chronofoot a demandé l'avis du Dr Volante, médecin du sport à l'INSEP. "Globalement, on est tous d'accord pour dire qu'il faut éviter les rapports sexuels avant les matches", a déclaré le docteur, avant d'en expliquer les raisons. "La principale raison à l'origine d'une blessure, c'est la fatigue. Par le biais de décharges hormonales, il y a une diminution du tonus nerveux. Cela peut avoir une répercussion sur tout ce qui est proprioception [ndlr, ensemble du système nerveux qui permet la perception de soi-même], surtout quand on est dans un sport dynamique. Au niveau des joueurs, il y a un défaut de vigilance, qui conduit aux blessures", a expliqué Dr Volante. Si les joueurs du Napoli ont bien des matches le week-end, ils en ont également la semaine avec l'Europa League. Difficile pour eux donc de trouver un moment pour se détendre avec leur compagne. Les 48 heures d'abstinence sont-elles justifiées? "Deux jours, ça me paraît un peu excessif, convient le médecin. La veille très tardivement ou le matin, c'est sûr qu'il faut clairement éviter. Mais les 48 heures me semblent intelligentes en termes de mesures préventives. C'est en effet important de savoir dans quel contexte l'acte est fait. En l'interdisant deux jours avant les matches, je pense qu'on minimise le risque de veillées nocturnes poussées, et donc de fatiguer les joueurs." La relation qui s'installe ensuite entre le joueur et la femme est également pointée du doigt par le docteur, puisque celle-ci pourrait "le déconcentrer. C'est d'ailleurs pour cette raison que les familles ne sont pas présentes lors des grandes compétitions." Des conseils donnés à tous les sportifs Que les footballeurs ainsi frustrés se rassurent, ils ne sont pas des cas isolés. "Les conseils restent globalement les mêmes dans tous les sports. Ce sont des notions connues, des conseils que l'on donne aux sportifs pour ne pas perdre en performance. Après, ils ne les écoutent pas toujours. Du moment qu'il y a une performance à faire le lendemain, qu'importe le sport, il vaut mieux éviter le sexe", complète le médecin. D'après lui, le football exige quand même une hygiène de vie stricte : "Le football professionnel s'expose à un cadre à respecter, une rigueur dans les protocoles, c'est le côté foot moderne".  L'info à retenir reste que le sexe peut donc nuire aux performances des sportifs, y compris des joueurs de football. C'est peut-être ça, le secret des Espagnols.

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×