Le sport, l'un des meilleurs alibis pour tromper son partenaire!?

sport excuse

A votre avis, quelle est la meilleure excuse pour aller tromper sa femme ou son mari ? Réponse avec ce sondage bien musclé. En début d'année, tout le monde prend le pari fou de tenir de bonnes résolutions. Parmi celles qui arrivent toujours dans le peloton de tête: faire du sport. Simple volonté de perdre les kilos apportés par le Père Noël ? Pas forcément, à en croire un sondage un peu coquin réalisé par le site de rencontres extraconjugales Gleeden. L'enquête prétend révéler la "vérité sur les petits mensonges brandis par les personnes mariées cultivant un jardin secret bien gardé". En clair, que fait réellement votre moitié quand elle n'est pas en votre compagnie ?    Car bien entendu, pour le site de rencontres, si votre partenaire n'est pas avec vous, c'est qu'il fricote avec Untel ou Untel. Du coup, les responsables du site ont posé la question à 2089 personnes âgées de 26 à 55 ans. Et parmi les nouveaux alibis, on trouve en bonne place... le sport !    Muscle ton jeu Robert !   Rassurez-vous, que l'on soit homme ou femme, la propension à se servir de la salle de gym comme excuse varie du simple au double. Quand 36% des femmes utilisent l'excuse d'un cours de fitness pour aller batifoler, les hommes eux sont 68% à revendiquer soulever de la fonte, alors qu'en réalité, ils roucoulent avec la secrétaire. L'excuse du "dossier à gérer en urgence au bureau" reste toujours en tête des excuses pipeau avec 71% mais le sport est pour la première fois si haut placé avec cette deuxième place honorifique.   Chez les femmes, le sport n'arrive qu'en 4e position au rang des meilleures justifications adultérines. Le souper entre amis à la Sex and the City ou la réunion de boulot de dernières minute sont aussi des classiques pour esquiver son cher et tendre. Mais là où le sport arrive deuxième chez les mâles, l'excuse vice-championne n'est autre que... les soldes ! Plus cliché, tu meurs.   "Les époux dînent, les amants déjeunent"    En revanche, pas de changements en ce qui concerne le timing. Comme le dit l'adage: "Les époux dînent, les amants déjeunent". 52% des rendez-vous proscrits se font à l'heure du déjeuner et 41% durant un 5 à 7. Les amants déjeunent ou goûtent, devrait-on même dire. Rien de plus classique quand on sait que les pauses déjeuner ou les afterworks sont souvent le moment choisi par les travailleurs pour faire leur sport quotidien.

Si on veut pousser la mauvaise foi à l'extrême, on pourrait dire qu'une partie de jambes en l'air est un type de sport. Mais est-ce que faire l'amour peut-être considéré comme une activité physique sportive ? D'un point de vue "quantitatif", pas vraiment. Un rapport sexuel fait brûler entre 25 et 50 calories, soit l'équivalent d'une vingtaine de marches à monter. Pas de quoi faire disparaître la deuxième part de bûche prise le soir de Noël. En revanche, le sport en chambre a des vertus quasi thérapeutiques. L'orgasme féminin fait office de décontractant musculaire, alors que la jouissance masculine augmente le niveau de testostérone, ce qui a pour effet de renforcer la masse musculaire.   Les bienfaits de l'orgasme sur le corps    En clair, s'envoyer en l'air à l'heure du déjeuner peut ressembler de loin à une séance de stretching pour les femmes ou de musculation pour les hommes. Pour ceux qui se veulent plus philosophes et qui ne goûtent que trop peu à ces arguments capillotractés, on peut toujours se ranger derrière la maxime de Platon: "Les compétiteurs Olympiques devraient éviter l’intimité sexuelle avant les courses". Un autre temps...

Les excuses des femmes:   - "J'ai un dîner entre copines ce soir" (64%) - "Je vais profiter des soldes en fin de journée" (61%) - "J'ai une réunion de dernière minute" (49%) - "Je serai à mon cours de fitness pour éliminer" (36%) - "Ne m'attends pas, j'irai voir cette expo sans toi" (17%)

  Les excuses des hommes:   - "Je dois boucler un dossier en urgence" (71%) - "Je serai à la salle de sport ce soir" (68%) - "Je vais boire un verre avec mes collègues" (53%) - "Je ne vais pas t'imposer ce film, j'irai ce soir sans toi" (31%) - "Je passerai dans ma famille en fin de journée" (14%)

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×