Jugée trop sexy, une volleyeuse fait de l’ombre à ses coéquipières

« C’est impossible de travailler comme ça. Le public ne vient que pour elle, et c’est comme s’il n’y avait qu’elle dans le championnat ».

Nurlan Sadikov est l’entraîneur de l’équipe U19 du Kazakhstan, et ses reproches sont adressés à Sabina Altynbekova, l’une de ses joueuses.

A 18 ans, cette dernière, qui évolue dans le championnat taïwanais, est devenue une véritable icône en Asie que ce soit en Chine au Japon, ou en Corée du Sud, au point d’y être considérée comme la plus sexy des sportives actuelles.

Des milliers d’Internautes se ruent sur les extraits de ces matches, et chaque compte Twitter ou Facebook la concernant bat des records de fréquentation.

« J’avoue que ça devient un peu trop… » regrette la jeune volleyeuse.


Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×