Coupe du Monde - lettre aux épouses

Ma chérie,

Entre le 12 juin et le 13 juillet je te conseille vivement de lire la section sportive des journaux afin d’avoir un sujet de conversation. Dans le cas contraire tu risques d’être ignorée par tes amis ou même de te sentir totalement exclue.

Pendant la durée de la Coupe du Monde la télé est à moi à toute heure sans exception. Sous peine de te voir couper la main, la télécommande est aussi à moi. Ne la regarde même pas.

Si tu dois passer devant l’écran pendant un match ce n’est pas grave mais tu devras le faire à quatre pattes et sans détourner mon attention. Si tu as l’intention de te promener toute nue, je te conseille de te bien couvrir juste après et de prendre un cachet : je n’aurai pas le temps de m’occuper de personnes malades pendant la durée de la Coupe.

Pendant les matchs je serai aveugle et sourd à toute chose autre que l’écran. Je deviendrai aussi muet à moins d’avoir besoin d’une autre canette de bière ou de quelque chose à manger. N’attends pas que je m’occupe de toi, que j’ouvre la porte, que je réponde au téléphone ou que je ramasse le bébé qui vient de tomber par la fenêtre. Rien, ma chérie. Rien.

Le frigo doit en permanence être plein de canettes de bière, de glaçons et de red bull. Il est aussi indispensable que le garde-manger soit rempli : chips, pizza, cacahuètes… quand mes potes viennent regarder les matchs. Pour te remercier de ces attentions, tu auras le droit de regarder la télé de minuit à 6 heures du matin, à condition qu’il n’y ait pas de rediffusion d’un match si bon qu’il vaille la peine de le regarder 2 fois.

S’il te plaît, si tu me vois agacé parce que l’équipe de mon choix est en train de perdre, ne me sers pas les phrases suivantes : « ce n’est pas si grave » ou bien « tu verras, ils gagneront la prochaine fois ». La conséquence immédiate sera que je me fâche davantage et que je t’aime moins. C’est très simple : JAMAIS tu n’en sauras plus que moi sur le foot et tes paroles d’encouragement seront dispersées par les vents du divorce.

Tu pourras t’asseoir à côté de moi pour regarder un match et m’adresser la parole à la mi-temps. Mais seulement pendant la pub et à condition que je ne sois pas énervé par les résultats. De plus, j’ai bien dit UN match. Ne te trompe pas et ne crois pas que la coupe puisse être une bonne excuse pour passer du temps avec moi.

Les ralentis sont très importants. Que je les ai vus ou pas, peu importe. Je veux tous les voir. Plein de fois. TOUTES les fois.

Pendant la durée de la Coupe ne t’avise pas d’organiser des réunions à la maison avec tes copines. Je me fous de l’occasion. Aussi je ne permettrai pas l’irruption de ta famille pour quelque motif que ce soit (dîner avec tes parents, thé avec tes tantes, naissance d’un neveu, baptême du fils de je ne pas qui, première communion du fils de ta meilleure copine ou le mariage de ton frère) parce que :
a. je n’y assisterai pas
b. je n’y assisterai pas

Mais s’il arrive qu’un de nos copains nous invite à regarder un match (nous avons quand même de très bons copains), nous irons sans aucun doute.

Le soir, les résumés de la journée de foot sont aussi importants que les matchs. Ne t’avise pas de t’exclamer « mais ça tu l’as déjà vu. Change de chaîne pour regarder une autre émission ». A ce sujet et en cas de doute, te référer au point n° 2 précédent.

Finalement, je te conseille d’oublier de t’exclamer « heureusement la coupe du monde n’a lieu que tout les quatre ans ». Je suis immunisé contre ce genre de conneries. En plus, après la Coupe du Monde il y aura la Champion’s League, l’UEFA, la Coupe de France, la Liga Española, la Coupe Toyota, la Bundesleague, la Coupe d’Italie, la Coupe d’Amérique…

Mieux vaut prévenir que guérir.
Nul n’est censé ignorer la « loi ».

Je t’embrasse

Ton mari

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×