Brandao brise la jambe de sa boulangère car il n’y a plus de croissant

L’attaquant du Sporting Club de Bastia Brandao a été arrêté pour avoir brisé la jambe de sa boulangère. Il a justifié son geste à police par le fait qu’il n’y ait plus de croissant.
C'est la Rumeur  concoctée par nos confrères de FootballFrance.fr, toujours en quête de news incroyables ...

Après s’être fait remarquer en se faisant expulser lors de la belle victoire du SC Bastia contre le Stade Rennais (2-1), Brandao a de nouveau fait parler de lui, cette fois-ci en dehors des terrains. Alors que l’ancien joueur de l’OM se rendait dans une boulangerie de Bastia afin d’y acheter des croissants, le Brésilien a eu la désagréable surprise d’apprendre qu’il n’y avait plus de viennoiserie.

En effet, une colonie de vacances venant d’un pays voisin (la France) a dévalisé la boulangerie tenue par Graziella Miquette. Cela n’a pas plu du tout à l’attaquant bastiais qui a, par réflexe, brisé la jambe de Graziella, en la taclant par derrière.

Brandao s’est immédiatement excusé pour ce geste, qui est pour ce dernier, davantage maladroit que méchant :

« Je tiens à présenter mes excuses à Graziella Miquette. Je ne suis pas méchant mais j’adore les croissants, c’était juste un mauvais réflexe. Je n’avais bien évidemment pas l’intention de faire mal à la boulangère, seulement, le tacle est parti tout seul. »

Brandao a toujours rêvé d’être une femme

Brandao est également revenu sur son expulsion lors de la première journée de championnat contre Rennes :

« La vérité, c’est que j’ai toujours rêvé d’être une femme. Si je fais mal aux garçons sur un terrain, c’est seulement pour les taquiner, pour qu’ils s’intéressent un peu plus à moi, qu’ils me remarquent. Je me sens femme depuis toujours malgré mon physique de bûcheron, c’est pour cela que je donne des coups aux garçons pendant les matchs, je suis frustré. J’aimerai tellement leur plaires, qu’ils m’aiment aussi. Que l’on se retrouve dans la chaleur suave des vestiaires, que nos corps se mélangent et que nous nous laissions aller au gré de nos sentiments. »

En attendant de se laisser aller, Brandao devra répondre de son agression sur sa boulangère. L’attaquant brésilien sera jugé en comparution immédiate le 29 novembre prochain au tribunal de Bastia. Le joueur encourt jusqu’à cinq ans de prison ferme.

Source : footballfrance.fr

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×