Quand Samir Nasri s'adresse à ceux qui l'ont critiqué... Nasri vous salue bien…

Alors que la France va défier l’Allemagne en quarts de finale de la Coupe du monde, Samir Nasri, évincé par Didier Deschamps, poursuit lui ses vacances et a envoyé un petit message assez imagé à ses détracteurs…

Très (trop ?) utilisé outre-Atlantique, le mot «fuck» plait décidément beaucoup à Samir Nasri et à sa compagne, qui ont pris quelques jours de vacances aux Etats-Unis. Anara Atanes, mannequin et/ou chanteuse ayant déjà accroché à son tableau de chasse d’autres footballeurs comme Fredrik Ljunberg, l’avait largement employé pour commenter la non-inclusion de son «boyfriend» du moment pour la Coupe du monde brésilienne.

"Fuck France and fuck Deschamps! What a shit manager !", avait-elle écrit sur son compte Twitter, une tirade, que l’on pourrait en gros traduire par: "Va te faire f… la France, va te faire f… Deschamps ! Quel manager de m…. !", et qu’elle avait ensuite effacée avant de s’excuser. Ce qui n’avait pas empêché le sélectionneur tricolore de porter plainte contre elle.

Le Citizen, qui a fêté son 27e anniversaire samedi dernier à Los Angeles, a lui décidé de faire un petit coucou à ses détracteurs ou ses «haters», par le biais d’un cliché posté sur son compte Instagram. Au milieu de ce que l’on peut supposer être une boîte de nuit, il réalise, mâchoire serrée, un doigt d’honneur du plus bel effet, avec la légende suivante, tirée des paroles d’un titre du rappeur Meek Mill ("F-U"): "Tell a hater I say.... F**k you, F**k you, F**k you." Un message relativement clair à ceux qui seraient, par exemple, tentés d’expliquer la réussite des Bleus au Brésil par son absence…

 

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×