Quand Cristiano Ronaldo tacle sans retenue Zlatan Ibrahimovic sur Twitter

Tout commence par un tweet de Zlatan Ibrahimovic, mercredi 5 février. Le Suédois souhaite un bon anniversaire à Cristiano Ronaldo, qui lui répond peu de temps après en le chambrant ouvertement. Un tweet-clash ? Pas vraiment, puisque cet échange était totalement orchestré par le sponsor des deux joueurs.

ttwitter zlatan et cristiano

Au regard de l’image des deux géants, cet échange fait sourire. Zlatan l’impétueux charrie Cristiano Ronaldo le bellâtre, en lui offrant un t-shirt de sa ligne personnelle chez Nike, pour son 29e anniversaire, photo à l’appui. Le Portugais, en retour, le remercie, et lui envoie une petite pique : ce t-shirt lui ira mieux à lui qu’au Suédois.

Dès lors, Twitter s’enflamme et les rédactions se dépêchent de relayer ces saillies entre les deux hommes. Or, loin d’être un "tweet-clash" en règle, il s’agit tout simplement d’un coup de communication de Nike, l'équipementier des deux hommes.

1. Les médias tombent dans le panneau de la com'

Cristiano Ronaldo et Zlatan Ibrahimovic sont, sans conteste, les deux personnalités les plus charismatiques du football actuel. Aussi talentueux que présomptueux, les deux hommes ne laissent personne indifférent, que ce soit public, sponsors et médias.

Dès lors, lorsque les deux footballeurs s’écharpent sur Twitter, l’occasion est trop belle de ne pas le relayer. Et voici comment plusieurs médias se mettent à relayer une publicité gratuite pour le t-shirt "Dare to Zlatan" de Nike, vendu 25 euros sur l’e-shop de la marque à la virgule.

Du côté des rédactions, la tension entre nécessité d’informer et refus de relayer une publicité a été apparemment vite tranchée. Une preuve de plus que l’actualité du football, aujourd’hui, ne se résume pas qu’au sportif, mais aussi à l’économie du spectacle qui l’habille.

2. Nike maîtrise les codes de Twitter 

En terme de communication, l’instrumentalisation des comptes Twitter de Zlatan Ibrahimovic (412.000 followers) et de Cristiano Ronaldo (24,4 millions de followers) par Nike relève d’une parfaite maîtrise du réseau social.

D’une part, cet échange – savoureux – est générateur de retweets (50.000 en cumulé), mettant en lumière le compte de Zlatan Ibrahimovic, ouvert depuis janvier 2012, mais très peu actif comparé à celui de Cristiano Ronaldo (60 tweets contre 1.756 tweets). Ainsi, il y a fort à parier que le Suédois, par cet échange, gagne de nouveaux followers, ce qui permettra à ses sponsors de gagner en visibilité auprès d’une communauté de fans.

D’autre part, la mise en scène du "tweet-clash" théâtralise un conflit artificiel et fantasmé. Dans le fond, nous sommes très loin de l’échange musclé entre Joey Barton et Thiago Silva l’an dernier, ou du clash entre Arnaud Montebourg et Xavier Niel. Attractif car clivant, le faux "tweet-clash" entre Zlatan Ibrahimovic et Cristano Ronaldo pose la question de la hiérarchie entre les deux footballeurs, et chaque amateur de football a un avis sur la question.

Sur le ring de Twitter, l’échange entre Zlatan Ibrahimovic et Cristano Ronaldo n’est pas un combat de boxe. Il s’agit plutôt de catch, où les ficelles sont tirées à l'avance, et où chaque protagoniste surjoue son propre rôle.

3. La 1ère étape d'un storytelling de plus grande envergure

À la suite de cet échange, une question agite les spectateurs de ce charriage. Cristiano Ronaldo portera-t-il, à l’occasion d’une sortie publique ou d’un entrainement, le fameux t-shirt offert par Zlatan Ibrahimovic ?

Si l’on suit la finalité communicationnelle et marketing de cette offrande, il y a effectivement de grandes chances. Du flot langagier de Twitter émanera la matérialité d’un t-shirt habilement porté par CR7.

L’échange entre Zlatan Ibrahimovic et Cristiano Ronaldo n’est donc que la première étape d’un storytelling de plus grande envergure. Et Nike, quoiqu’il arrive, en sortira vainqueur.

Ose comme Zlatan ? Ose comme Nike, surtout.

 

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×