Mondial 2014 : et si Neymar jouait la finale ?

Après l'annonce d'une fracture au niveau de la troisième vertèbre, l'information a de quoi étonner. Pourtant, selon les médias brésiliens, le Brésil a un plan pour faire jouer Neymar en cas de qualification de la Seleção pour la finale. La décision reviendra au joueur, qui pourrait tenir sa place sur le terrain grâce à des injections d'antidouleurs.

« L’examen a montré qu’il souffre d’une fracture au niveau de la 3e vertèbre lombaire. Ce n’est pas une fracture très sérieuse nécessitant une chirurgie, mais il va devoir porter une ceinture qui limite les mouvements ». Au sortir du quart de finale entre le Brésil et la Colombie, Rodrigo Lasmar, médecin de sélection auriverde, annonçait la terrible nouvelle de ce Mondial 2014 : Neymar est forfait pour le reste du tournoi. Une nouvelle terrible pour le Brésil, qui perdait là son meilleur élément.

Hier soir, le média brésilien Globo Esporte redonne espoir à toute une nation. En effet, le jeune prodige du Barça pourrait finalement bel et bien revenir sur le terrain pendant la compétition ! Suivi par une équipe médicale formée d’expert, notamment de la colonne vertébrale, l’attaquant brésilien s’est vu proposer l’opportunité de jouer avec des infiltrations d’analgésique dans la colonne afin qu’il puisse tenir sa place sur le terrain. Si le succès de la tentative est loin d’être garanti, les antidouleurs devraient permettre à Neymar de tenir sa place sur le terrain à condition que sa souffrance soit tenable. Globo Esporte rapporte d’ailleurs que la décision reviendra à Neymar, et à personne d’autre. « La version officielle pour le moment est que nous ne pensons qu’au rétablissement de Neymar, et pas à sa carrière », tempère Eduardo Musa, l’homme qui gère l’image de la superstar auriverde.

Toutefois, alors que Neymar commencera son traitement à partir du 10 juillet, il faudra d’abord que le Brésil se défasse de l’Allemagne en demi-finale de la Coupe du Monde. Si la Seleção se hisse en finale, Neymar, en concertation avec sa famille, décidera ou non de tenir sa place. Si la perspective de revoir le phénomène brésilien pour une éventuelle finale est alléchante, le risque encouru par le joueur est immense. Déjà passé tout proche d’être paralysé, l’attaquant pourrait se mettre encore plus en danger en risquant d’aggraver sa blessure. Scolari, lui, prendra-t-il le risque d’aligner un joueur fortement diminué pour le rendez-vous le plus importants des Brésiliens depuis plusieurs années ?

Source : voir

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×