Info FM, OL : Nabil Fekir lâche de précieux indices sur son prochain mercato estival



Avec son équipementier Nike, Nabil Fekir a offert à l'équipe de "footmercato une journée en immersion à ses côtés."

Le temps de vivre de l'intérieur sa préparation en vue d'un retour à la compétition, mais aussi l'occasion de parler de son avenir.

nabil

Nabil Fekir prépare son retour à la compétition. Si tout se passe bien, le meneur de jeu ou deuxième attaquant pourra être en tenue pour le weekend du 9 avril, date à laquelle l’Olympique Lyonnais ira défier Montpellier, ce terrain de La Mosson sur lequel il avait brillé de mille feux la saison dernière en obtenant un pénalty et en inscrivant un doublé au cours de la large victoire obtenue par son équipe dans l’Hérault (1-5). Une bonne nouvelle pour le club septuple champion de France, qui aura bien besoin de son numéro 18 pour assouvir ses rêves de qualification en C1.

Les Gones pourront donc alors compter sur leur gaucher pour la fin d’exercice, mais qu’en sera-t-il ensuite ? Outre le fait de savoir si l’international tricolore sera convoqué ou non dans le groupe France par le sélectionneur Didier Deschamps pour l’Euro, quid de son avenir dans la capitale des Gaules ? Avec un contrat prolongé l’été dernier et courant jusqu’en 2020, et une blessure qui l’a longtemps tenu éloigné des terrains, le joueur passé par le FC Vaulx-en-Velin ou bien encore l’AS Saint-Priest n’a-t-il pas intérêt à rester une saison de plus entre Rhône et Saône pour retrouver pleinement ses sensations ?

Interrogé par nos soins en marge de l’opération Nike Most Wanted (tournoi organisé par Nike visant à permettre à de jeunes joueurs de devenir pros), qui faisait escale à Lyon pour détecter quelques grands talents de la région Rhône-Alpes, le jeune homme de 22 ans a apporté quelques bémols à cette hypothèse : « On verra bien, on ne sait jamais comment ça peut se passer dans le foot. Tout dépendra des offres qu’il y aura, du projet du club. Oui, il y a le stade. C’est un stade, mais je ne pense pas que c’est un stade qui fera la différence. Ça dépend de s’il y a la Ligue des Champions ou non, et d’autres choses. On verra bien, pour l’instant on n’en est pas encore là », nous glisse-t-il, pas décidé à tourner le dos aux éventuelles offres à venir. Les potentiels clubs acheteurs savent à quoi s’en tenir.

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×