DERNIÈRE HEURE ! PSG - Hatem Ben Arfa licencié pour avoir demandé le numéro de la femme de Nasser Al-Khelaifi

La nouvelle est tombée ce lundi matin : le PSG a licencié Hatem Ben Arfa après que Nasser Al-Khelaifi a découvert que le joueur avait demandé le numéro de téléphone de sa femme.
C'est la Rumeur  concoctée par nos confrères de FootballFrance.fr, toujours en quête de news incroyables ...

Hatem Ben Arfa voulait être libre, il l’est désormais, plus que jamais, depuis qu’on lui a annoncé que son contrat qui le liait avec le PSG avait été rompu avec effet immédiat.

Dimmanche, on apprenait dans Le JDD que l’ancien feu-follet de l’OGC Nice avait été écarté du groupe parisien pour avoir demandé le numéro de l’émir du Qatar afin de discuter avec lui de sa situation critique au sein du club francilien. Cette demande avait déjà mis le feu aux poudres, mais ce n’est rien par rapport à la bombe qui est tombée sur la tête de l’international français ce lundi matin, une bombe envoyée par Nasser Al-Khelaifi lui-même :

« Hatem Ben Arfa n’est plus un joueur du PSG. Nous n’avions déjà pas apprécié qu’il tente de prendre contact avec l’émir, mais qu’il demande le numéro de ma femme afin de m’atteindre, il a été trop loin. »

Hatem Ben Arfa : « Même un criminel a droit d’être entendu ! »

Interrogé par notre rédaction, Hatem Ben Arfa dit ne pas comprendre la décision du PSG de couper son contrat :

« Moi, je voulais juste parler avec le coach. Ce n’était pas possible, alors j’ai demandé à parler au directeur sportif. On m’a dit qu’il n’y en avait pas… Alors j’ai demandé à parler au président, on m’a dit non. J’ai demandé à parler à l’émir… et hop, je n’ai plus joué ! Vers qui d’autre je pouvais dès lors me diriger ? C’est pour cette raison que j’ai demandé à parler à la personne la plus proche du président, à savoir sa femme. Il n’a pas aimé semble-t-il… »

Le joueur formé à l’OL et passé par l’OM et Newcastle notamment va même jusqu’à se comparer… à un criminel :

« Personne n’a voulu m’entendre, ni même m’écouter. Pourtant, je suis dans mon droit, même un criminel à droit d’être entendu, mais pas moi ? Avec mon avocat, j’ai donc décidé d’entamer une procédure contre le Paris Saint-Germain, et je réclame la somme de 50 millions d’euros pour rupture abusive de contrat, violation des droits de l’homme, ainsi que pour outrage à Ben Arfa. »

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×