Accrochez-vous ! Voici le VRAI salaire de Zidane en tant qu’entraîneur du Real Madrid

A la tête du Real Madrid depuis lundi soir, Zinédine Zidane a donc patienté en coulisses pendant de longues années avant de devenir l'entraîneur principal. Ses différentes fonctions ont été accompagnées par des salaires bien différents.

img

On se demande encore pourquoi Christophe Alévêque, alors chroniqueur de Laurent Ruquier sur France 2, avait osé insulter Zinédine Zidane de "panneau publicitaire à trois neurones" et même de "pute", en 2011. Ce crime de lèse-majesté contre la légende tricolore avait été puni par loi et, mieux, cinq ans plus tard, la star du ballon rond, qui reste évidemment la tête d'affiche de certaines marques (Adidas, Generali, Danone, ...), démontre qu’il ne vit pas plus pour gagner plus. C’est le cas au Real Madrid.

Le nouvel entraîneur des Merengues a donc un salaire bien maigre par rapport aux techniciens en poste dans les plus grands clubs d’Europe. Il ne touche "que" 2,5 millions d’euros par an, alors que ses prédécesseurs Carlo Ancelotti et José Mourinho émargeaient largement au-dessus (respectivement 13,5 et 15 millions d'euros par an). En fait, les émoluments actuels du remplaçant de Rafa Benitez respectent la grille salariale du club. Promu du Castilla à l’équipe première, Zidane s’offre l'augmentation minimum de 125 000 euros par mois.

Mieux payé en tant qu'ambassadeur...

D'ailleurs, depuis le début de son aventure en tant que technicien, le Galactique de Florentino Pérez n’a jamais réclamé des milles et des cents. Il avait accepté un cachet de 300 000 euros par an pour accompagner Carlo Ancelotti en 2013, avant de conserver cette rémunération un an plus tard lors de son passage en équipe réserve.

Toutefois, comme le rappelle le site Sportune.fr, le champion du monde 98 avait demandé un joli pactole pour effectuer son retour au Real Madrid, en 2009, trois ans après sa retraite. Ses rôles de conseiller puis de directeur sportif avaient peu d’impact sur les résultats des Merengues, ce qui pouvait effectivement laisser penser que l'ancienne idole de Bernabéu ne faisait que de la figuration, comme dans une banale publicité.

Ses salaires hors revenus publicitaires:
Joueur (2001-2006): 6,4 millions d’euros par an
Ambassadeur et conseiller du président (juin 2009-juillet 2011): 1,5 million d’euros par an
Directeur sportif (juillet 2011-juillet 2012): 3 millions d’euros par an
Toujours employé (juillet 2012-juin 2013): non précisé
Entraîneur adjoint (juin 2013-juin 2014): 300 000 euros par an
Entraîneur de la réserve (juin 2014-janvier 2016): 300 000 euros par an
Entraîneur: 2,5 millions d’euros par an

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×