Abou Diaby victime d’un coup de soleil, retour en 2015

Nouvelle tuile pour le milieu de terrain français d’Arsenal Abou Diaby : tout juste revenu à l’entraînement, il a été victime d’un gros coup de soleil. Sonné, Diaby a été transporté à l’hôpital et le verdict est sans appel : interdit de soleil, il ne pourra pas rejouer avant 2015…
C'est la Rumeur  concoctée par nos confrères de FootballFrance.fr, toujours en quête de news incroyables, farfelues...

Décidément, le sort s’acharne sur Abou Diaby : déjà victime de blessures à répétitions, le milieu français d’Arsenal a vécu une après-midi cauchemardesque. Comme Paris, Londres vit actuellement un épisode ensoleillé proche de la canicule. Soucieux de la santé de ses joueurs, Arsène Wenger avait donc décidé d’avancer l’entraînement de la journée, de 14 heures à 10 heures du matin. Un choix judicieux, mais qui n’a pas fait le bonheur d’Abou Diaby.

Abou Diaby s’est entraîné sous le soleil, sans maillot, ni casquette, sans crème solaire !

En effet, le milieu de terrain a choisi de s’offrir un entraînement spécifique supplémentaire dans l’après-midi. Torse nu, il a évolué durant plus d’une demi-heure sous un soleil de plomb avec son préparateur physique. Steven, un supporter français d’Arsenal présent sur place, nous raconte :

« Après à peine dix minutes de course, Abou Diaby a décidé de retirer son maillot. Il s’est mouillé le corps, mais il n’a pas songé à mettre de la crème solaire. Pas de t-shirt, pas de crème, pas de casquette : Diaby a cherché les ennuis, clairement… »

Après trente minutes de passes et d’accélérations, le préparateur physique a félicité son poulain pour le travail effectué en lui tapant dans le dos. Steven continue son récit : « A ce moment précis, Abou Diaby s’est écroulé, en larmes. On a très vite compris que quelque chose de très grave s’était produit ». Emmené tout de suite aux urgences, Abou Diaby n’a pu que lâcher des larmes à l’entente du verdict, sans appel : victime d’un gros coup de soleil allant de l’épaule droite à l’omoplate gauche, il ne pourra pas être opérationnel avant 2015.

Contacté par nos équipes, Arsène Wenger avait le masque : « Je suis triste pour Abou Diaby. Il ne mérite pas tout cela, pas après tout ce qu’il lui est arrivé. En attendant, on espère tous que sa carrière n’est pas mise en danger : un coup de soleil, c’est toujours très dur de s’en remettre »

Source : voir

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×