Le silence terrible autour de Schumacher est-il injuste?

Sur son blog, Gary Hartstein (ancien médecin en chef de la FIA) dénonce la stratégie de communication de l'équipe médicale du CHU de Grenoble autour de Michael Schumacher.

Très peu d'informations officielles filtrent sur l'état de santé du pilote allemand, ce qui alimente les spéculations les plus folles. Ce silence assourdissant fait naître des rumeurs comme celle d'une "mort cachée".

Gary Hartstein "perplexe"
Hier, le magazine allemand Focus (très fiable), annonçait l'interruption de la procédure de réveil de "Schumi". Une information d'emblée démentie par Sabrine Kehm, la manager du champion allemand. "Le processus de réveil est une phase qui peut durer longtemps, ce qui conduit à notre grand regret à de nombreuses interprétations erronées".

Gary Hartstein, aujourd'hui actif à l'hôpital universitaire de Liège, s'indigne du flou qui entoure la situation de santé de "Schumi". Pour lui, ses supporters les plus fidèles méritent de savoir comment se porte leur idole. Sur son blog, il se dit "perplexe" par rapport au silence de l'hôpital de Grenoble. Ce manque d'informations engendre de la "frustration et de la déception" auprès du public.

"Je ne suis pas journaliste ou conseiller en relations publiques, mais je ne parviens pas à comprendre comment la politique de communication actuelle puisse aider Michael ou sa famille. Je ne comprends pas comment le fait de nous parler de son état de santé pourrait heurter sa famille ou être de nature à violer sa vie privée", explique-t-il.

"Les gens méritent de savoir"
"Je l'ai déjà dit et je le redis. C'est absolument injuste pour les gens qui ont fait de lui la célébrité qu'il est aujourd'hui. Les personnes qui ont vibré avec lui et qui ont été attristées par ces défaites méritent de savoir. Je n'ai pas dit qu'ils ont le 'droit' de savoir, mais qu'ils méritent de savoir. Pourquoi leur peine n'est-elle pas considérée? Est-ce vraiment utile de maintenir des millions de personnes dans l'obscurité?, prolonge-t-il.

Suite à de nombreuses réactions négatives, le docteur a quelque peu nuancé sa position aujourd'hui. "J'ai été stupéfait par vos commentaires suite à mon post précédent. (...) Vous m'avez fait réaliser que j'ai sans doute été trop sévère dans mes critiques sur la méthode de communication utilisée", écrit-il notamment.

Alors, le public a-t-il le droit de tout savoir sur l'état de santé de Schumacher? Le débat est lancé...

Source : 7sur7.be

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×